ORIGIN Architecture & Engineering

Cut image

Galeries funéraires du cimetière de Molenbeek

La construction des galeries funéraires débute seize ans après l’inauguration, en 1864, du cimetière de Molenbeek, l’un des plus anciens de la Région de Bruxelles Capitale. Abritant des niches funéraires sur 4 à 6 étages, elles constituent un système alternatif aux allées traditionnelles et permettent un gain considérable de place.
Dans l’axe principal de l’entrée du cimetière, la galerie principale (non couverte et semi-enterrée) de quelques 73 m de long mène à une Rotonde monumentale qui s’ouvre à droite et à gauche sur deux galeries couvertes (à colonnades) hors-sol. La galerie couverte de droite se plie à angle droit pour donner naissance à une dernière galerie couverte (à colonnades) de quelques 52m de long. Toutes les galeries, qu’elles soient couvertes ou non, sont interrompues par des portiques d’accès couronnés de frontons.
Le monument, bien que construit en onze phases distinctes de 1880 à 1910, est très homogène et cohérent. Si l’ensemble est uniforme, il semble par ailleurs inachevé. La galerie couverte qui s’ouvre à gauche de la Rotonde n’aurait-elle pas dû, comme sa jumelle de droite, se replier à angle droit également?
Les architectes que l’on attribue à la construction sont les inspecteurs des travaux publics : Rysman pour la galerie axiale et Janssen pour la Rotonde sans davantage de précisions pour les autres parties.
Le monument est construit dans un style néoclassique et comprend donc de nombreux emprunts aux modèles antiques : colonnades, portiques, fronton, entablement, orthogonalité, jeux de proportion, ... Il se caractérise aussi très fortement par ses façades formées d’une variété de plaques funéraires, d‘accessoires et éléments décoratifs (cabochons, cadres, crochets à fleurs,...).
La galerie principale actuellement non couverte était originellement couverte d’une verrière.
Les galeries funéraires présentent un intérêt remarquable et font partie d’un patrimoine menacé qu’il faut préserver. La structure, la typologie, l’implantation, l’esthétique, la stylistique, la symbolique, l’intérêt social… sont autant de valeurs qui méritent qu’une attention particulière leur soit portée.

Notre philosophie d’intervention conduit tant à des choix architecturaux respectueux du patrimoine qu’à des choix techniques essentiels à la pérennité du monument. Notre démarche rejoint une volonté de conservation, préservation, continuité,... sans tendre à obtenir un aspect « neuf et propre ».
La mission relative à la restauration des galeries funéraires du Cimetière de Molenbeek comprend des interventions portant sur les façades couvertes et non couvertes (parties enduites et en pierre, plaques funéraires, éléments et accessoires décoratifs, châssis métalliques de la Rotonde,...), les sols (y compris escaliers), les toitures plates, la coupole … Il s’agira aussi de la mise en œuvre d’une nouvelle verrière sur la galerie non couverte, de la fermeture des niches vides et de la mise en place de nouvelles plaques sur les niches dont les plaques nominatives ont disparu. La révision du système d’égouttage ainsi que des interventions structurelles sont aussi prévues.

Mission complète de restauration.

LOCALISATION :
Chaussée de Gand, 537 à 1080 Molenbeek-Saint-Jean

AUTRES INTERVENANTS
Maître de l’Ouvrage :
Administration Communale de Molenbeek-Saint-Jean, Service des Travaux Publics

ETAT D’AVANCEMENT :
Les travaux ont été terminés en Juin 2016